Nathalie Prévost, Experte Santé Bien-être

1 rue Sebastiani, 20000 Ajaccio
06 13 75 21 24
CORSEAME
 

Nathalie Prévost, Experte Santé Bien-être

Apprivoiser sa peur

Articles

Cette crise sanitaire qui nous frappe réveille bien des peurs : peur d'être malade, peur de manquer, peur de l'avenir... Comment ne pas céder à la panique ? 
Qu'est ce que la peur ?
La peur est une émotion. On la ressent en présence ou dans la perspective d'un danger. Comme toutes les émotions, elle est une réaction instinctive à ce qui nous impacte. En gros, elle fonctionne comme un lanceur d'alerte qui  initie nos stratégies d'adaptation. La peur sert à nous protéger, donc  joue un rôle essentiel dans notre équilibre et notre survie, si toutefois on lui laisse à sa juste place de messagère. Car si la peur persiste et s'intensifie, elle peut générer de l'angoisse et paralyser la personne.
Comment se traduit-elle sur le plan physiologique ?
La peur  nous fige, bloque la respiration. Les battements du coeur s'accélèrent, les muscles se tendent. Nous pouvons frissonner, transpirer, crier, partir en courant, sentir nos poils se hérisser, notre bouche s'assécher... c'est une petite région de notre cerveau autonome, l'amygdale, qui orchestre ces  réponses comportementale de survie.  Face au danger, elle envoie une décharge d'adrénaline pour préparer notre  corps à fuir ou à combattre. Une fois la crise passée, le corps et l'esprit peuvent retourner au calme.
Que faire si la peur persiste ?
Tout ce qu'on peut pour l'apaiser, car les effets de l'adrénaline et du cortisol, autre hormone du stress, peuvent à long terme provoquer des dommages dans le corps : insomnies, troubles du comportement, dépression, ulcères à l'estomac, diabète, problèmes cardio-vasculaires ... Dans la situation actuelle, nous faisons face à une peur collective, alimentée par un surcroît d'informations contradictoires voire fausses. Le cerveau ne faisant pas la différence entre le réel et l'imaginaire, une simple pensée peut déclencher un syndrome de stress bien concret.

Un conseil ?
En vérité, il en faut peu pour décrocher des situations stressantes. Voyez comme un bon thriller active notre amygdale ! Sauf qu'à la fin du livre ou du film, nous revenons au réel, l’amygdale s’apaise et nous renouons avec la sécurité intérieure.

En un premier lieu, je vous engage surtout à couper les écrans et filtrer les sources d'information anxiogènes pour ne vous connecter que 1 ou 2 fois par jour. Profitez de
cette période pour prendre le temps de chercher ce qui vous aide à revenir à l'instant présent. Riez, chantez, jouez de la musique, hurlez, faites des batailles de polochon, de la corse à sauter, pratiquez la respiration consciente, cuisinez... Vous centrer sur quelque chose de plaisant, qui vous libère l'esprit vous aidera à relativiser durablement.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.