Nathalie Prévost, Experte Santé Bien-être

1 rue Sebastiani, 20000 Ajaccio
06 13 75 21 24
 

Nathalie Prévost, Experte Santé Bien-être

Articles

Le bonheur... Graal absolu de notre siècle tourmenté, chacun, à sa façon, cherche
à le cultiver. J’ai enquêté pour vous chez les champions du monde du bonheur.
Au Danemark, un autre territoire insulaire, existe un art de vivre heureux nommé Hygge...

Savez-vous que nous ne sommes pas égaux face au bonheur ? D’abord, notre capacité à être heureux dépend pour moitié de notre capital génétique. Imparable. Et, plus surprenant encore, le milieu social et la région où nous évoluons n’influent que marginalement sur notre bien-être (10%). Moi qui croyais que la vie serait moins pénible au soleil !

Heureusement, il existe un domaine où nous pouvons reprendre la main : celui de nos choix de vie, nos engagements, qui, eux, contribuent à notre bonheur à hauteur des 40% restant !
Et oui, le bonheur ne surgit pas de nulle part, sans prévenir, pour rester éternellement. C’est un choix conscient, une certaine approche de la vie. Encore faut-il trouver la sienne.

Alors, quand j’ai appris que les Danois étaient officiellement le peuple le plus heureux du monde selon l’ONU (World Happiness Report - 2016), je n’ai pas hésité. J’ai sauté dans l’avion pour en savoir plus. Comment ce petit royaume, qui vit six mois de l’année sous la neige et dans la quasi obscurité, est-il devenu le mètre étalon du bonheur ?

Être heureux pour survivre

Il faut remonter au XIXe siècle, pour trouver les racines de ce succès. Après son alliance avec Napoléon, le Danemark accumule les défaites militaires. Très affecté par le démantèlement de ses colonies, appauvri, ce peuple insulaire déve- loppe alors pour survivre un art de vie anti-
spleen: le Hygge.

Aucun Danois n’a pu me traduire ce mot. Cosy, cocoon, chaleureux, confortable ? Un peu de tout ça et plus encore. Pour Meik Wiking, directeur de l’Institut de recherche sur le bonheur à

Copenhague, le Hygge qualifie ce «sentiment d’être en sécurité, à l’abri du monde et de pouvoir baisser la garde». Une sensation de bien-être, de réconfort que l’on peut tous ressentir à certains moments privilégiés. Sauf que les Scandinaves en ont fait une priorité, un rituel régulier. Réduit à un concept marketing, ce Hygge aujourd’hui fait la une des best-sellers de déve- loppement personnel, et de la presse mondiale.

Il nous vend une version Ikea d’un bonheur qui consisterait à siroter un chocolat chaud éclairé à la bougie, enroulés dans un plaid, chaussettes en laine aux pieds dans un intérieur bois et gris gustavien. Au-delà de l’image d’Épinal, je suis convaincue que cette philosophie peut nous apporter de quoi booster notre classement sur l’échelle du bonheur mondial au-delà de notre actuelle 31e position 

Être heureux, ensemble

Nous jouissons des mêmes ingrédients sur notre île : une nature généreuse et omniprésente, le sens de la solidarité, de la convivialité, une forme de sécurité, le goût de l’entre soi... On pourrait presque dire que notre Inseme est une forme corse du Hygge.

Presque, parce que pour être heureux ensemble, il faut un ingrédient supplémentaire, plus intime. L'intérieur qui est en jeu, soyons clair, c’est le nôtre. Point de bonheur sans être en parfait accord avec soi-même, se connaître, s’écouter, se respecter, s’aimer, en un mot, découvrir qui on est et pour quoi on est fait... Ça, les petits Danois l’apprennent dès le jardin d’enfant.

Et surtout, le bonheur exige d’être complètement présent à ce qu’on fait. Sinon, comment être capable de saisir les petits moments positifs du quotidien et les apprécier ? 

On touche là du doigt un concept vieux comme le monde, mais très en vogue aujourd’hui: la pleine conscience. C’est plus qu’un effet de .mode: il est prouvé aujourd’hui qu’elle stimule la production des fameuses hormones du bonheur : dopamine, sérotonine et endorphines.
Un cocktail vitaminé dont on s’abreuve au Danemark.
En fait, le Hygge nous offre une expérience decommunion avec des personnes ou des lieux qui nous ancrent et nous affirment ; des instants d’authentique lâcher-prise qui nous renforcent pour mieux affronter les aléas de la vie. Il nous reconnecte avec nous-même. Alors que puis-je vous souhaiter de meilleur que de vous en inspirer pour passer une merveilleuse fin d’année... sous le signe du bonheur!

Allumer des bougies, plein de bougies

  • Un canapé rempli de coussins
  • Un mug avec du thé fumant
  • Un cake maison ou un sauté de veau corse
  • Une soirée improvisée entre amis
  • Une balade en nature
  • Le crépitement d’un feu de cheminée
  • Un vaisselier de famille en bois
  • Prendre un bain
  • Faire des confitures d’oranges pour offrir
  • Jouer avec les enfants

Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.